Immobilier : Ce qui va changer si François Fillon est président

6 décembre 2016
By

François Fillon revient de loin. Le grand gagnant des primaires de la droite face à un Alain Juppé déconfit, c’est lui ! L’effet de surprise passé, on s’interroge. Le vainqueur du scrutin pourrait bien être le prochain président de la république. Au lendemain de sa victoire éclatante, François Fillon va pouvoir commencer sa course à l’Élysée. Mais au-delà des grandes questions de société qui intéressent les français, notamment sur la sécurité publique, le terrorisme, la laïcité ou l’éducation, qu’en est -il du programme du candidat républicain sur le thème du logement ?

Le logement, préoccupation fondamentale des français.

Encadrement des loyers, fiscalité immobilière, construction, urbanisme… autant de questions auxquelles sera confronté le prochain président de la république. François Fillon, a évoqué ces problématiques dans son programme et préconise des orientations majeures.

Encadrement des loyers

Il veut revenir notamment sur l’encadrement des loyers en vigueur depuis 1 an sur Paris. Pour cela, il souhaite mettre en place « le bail homologué » qui accordera aux propriétaires, entre autres avantages fiscaux, une exonération de taxe foncière sur 15 ans s’ils louent un bien en loyer social. Un avantage fiscal non négligeable donc.

Le bail à loyer modéré

Ce bail contiendra des dispositions particulières pour faciliter l’expulsion des mauvais payeurs, en contrepartie de quoi, les garanties demandées aux candidats locataires seront revues à la baisse. Là encore, des avantages fiscaux intéressants soutiendront cette reforme.

L’attribution des logements sociaux repensés

Pour le candidat républicain, « Le plafond actuel de ressources permet à 70 % des Français d’accéder à un logement social contre 20 % en Allemagnecette situation est injuste car elle peut empêcher ceux qui ont le plus besoin d’un logement social d’y accéder. Il faut donc, réduire le plafond de ressources et déclencher le paiement de « surloyers » quand les occupants voient leurs revenus dépasser les plafonds. » Selon François Fillon, il faut également inciter les communes à rester sous le seuil de 40% de logements sociaux pour ne pas créer « des ghettos urbains sans mixité sociale ».

Le prêt à taux zéro

François Fillon souhaite que la nouvelle version du prêt à taux zéro soit réservée aux primo-accédant uniquement pour les logements neufs, sauf exceptions, mais il ne remet pas en question le principe de la TVA à taux réduit.

Renforcement de la construction

Ici, pas de fausses promesses, revendique l’ancien premier ministre, mais du concret. L’objectif des 50.000 logements neufs par ans soutenu par l’actuel président de la république lors de sa campagne parait aujourd’hui irréalisable, voire, irréaliste. Selon François Fillon, il faut simplifier les normes de constructions et ne plus rendre obligatoire la construction d’une place de parking par logement.

Crédit Photo (©Thomas Samson – AFP)

Laisser un commentaire