Gordon Schroeder lègue sa fortune au patrimoine français

18 octobre 2016
By

Gordon Schroeder était un architecte américain  passionné d’architecture française. Né en 1928 à Seattle, il a consacré sa vie à concevoir des habitations largement inspirées du style architectural européen. Ce grand amateur du style « à la française » avait visité maintes fois l’Hexagone, pour découvrir ses monuments historiques, ses châteaux et nourrir sa passion pour les vieilles pierres.

Lorsqu’il vient à Vaucelles pour la première fois, il y découvre une magnifique abbaye cistercienne. Nous sommes alors en 1994. Comme beaucoup d’édifices ancestraux, le monument se dégrade et l’association des amis de l’abbaye qui œuvre à sa sauvegarde, tente en vain, depuis plusieurs années, de réunir des fonds pour mettre en œuvre des travaux essentiels à son ouverture au public. Tombé littéralement sous le charme de cette vieille bâtisse, Gordon Schroeder promet aux propriétaires, Alain et Maxellende Lagoutte de léguer une partie de ses biens à leur patrimoine.

Le 18 août 2014, à l’âge de 86 ans, l’homme s’éteint sans descendance. Une fondation est alors créée pour préserver le caractère historique et architectural du patrimoine américain et français ouvert au public. Alors que les propriétaires de l’abbaye de Vaucelles étaient sans nouvelles depuis 20 ans, ils reçoivent un appel de la fondation qui les informe que l’abbaye fait partie des six établissements français choisis par Gordon Shroeder pour hériter de sa fortune. L’abbaye est sauvée in extremis grâce à un don de 125 000 dollars.

Dans le même temps, l’association pour la Sauvegarde et l’Animation du château d’Arlempdes, une ruine féodale en Haute-Loire, reçoit un don de 60.000 dollars, qui permet la mise en route de chantiers de restauration et de consolidation.  Le Château d’Olhain (Pas-de-Calais), le château de Sarzay (Indre), le château de Bosmelet (Seine Maritime) ainsi que les jardins du château de Saint-Denis-Sur-Loire (Loir-et-Cher) se sont vu attribuer la belle somme de 25 000 dollars chacun.

 

Laisser un commentaire