Gérard Collomb : transports, grandes réalisations et immobillier

22 février 2013
By

lyon confluence

A un an des élections municipales, le quotidien national gratuit 20 Minutes a entamé une série d’interviews de maires de grandes villes. Lundi 18 février, c’était au tour de Gérard Collomb, maire de Lyon, de se prêter au jeu des questions/réponses. L’occasion de faire le point sur les transports en commun, les grandes réalisations qui ont marqué son dernier mandat et les conséquences sur l’immobilier.

Question : Lyon est une ville où il est difficile de circuler : comment y remédier ?Gérard Collomb

 La fermeture du tunnel de la Croix-Rousse pour travaux a été une heureuse révélation. Il pouvait sembler que la ville allait être complètement paralysée : cela n’a pas été le cas. Le vrai défi pour nous est, en fait d’écarter les circulations nationales et internationales du cœur de l’agglomération. Exemple, cette aberration d’une autoroute en ville, le tunnel de Fourvière ou l’A89 qu’il faut faire déboucher en face de l’A46 pour que ceux qui arrivent de Clermont-Ferrand aillent directement sur l’Ain ou la Suisse sans passer par Lyon.

Quels sont vos projets pour les transports en commun ?

On réalise au cours de chaque mandat plus d’un milliard de travaux. Le réseau de l’agglomération commence à être dense et cohérent. Nous allons poursuivre son développement et continuer le métro jusqu’aux hôpitaux sud de Lyon depuis Oullins. Et nous sommes en train de prolonger quatre lignes de tramway pour se déplacer désormais de périphérie à périphérie.

La zone commerciale de Confluence peinerait à trouver sa clientèle…

C’est une légende. On avait dit la même chose du Carré de Soie à Villeurbanne-Vaulx-en-Velin. Or aujourd’hui, son multiplexe est celui qui marche le mieux dans toute la région Rhône-Alpes. La Confluence est un vrai succès et les investisseurs s’y précipitent. Et s’il est vrai que dans le pôle commercial quelques magasins, vu les circonstances, peuvent peiner, il en est d’autres qui cartonnent. Ce quartier est promis à un bel avenir.

Quelle réalisation symbolise ce dernier mandat ?

S’il faut choisir, il y en a deux : la Confluence et Vaulx-en-Velin. Car ces deux quartiers illustrent chacun, à leur manière notre volonté de construire la ville du «vivre ensemble». La Confluence, c’est le quartier branché de Lyon où viennent travailler les architectes les plus renommés, à la pointe du développement durable, tous les logements sont de Haute Qualité environnementale (HQE). Mais nous y réalisons aussi 30 % de logements sociaux d’une qualité égale à ceux dédiés à l’accession à la propriété dans une volonté de mixité sociale. A l’inverse, à Vaulx-en-Velin, qui était en passe de se paupériser et de se ghettoïser, où il y avait 80 % de logements sociaux, nous avons mené de grandes opérations de rénovation urbaine. On a déconstruit des barres et des tours des années 1960 et on a réalisé des programmes d’accession à la propriété pour faire revenir les classes moyennes dans le même souci d’équilibre.

Ces projets n’entraînent-ils pas une hausse trop forte de l’immobilier ?

Cela fait certes monter les prix. Mais, à Lyon, c’est une hausse maîtrisée. A la Confluence, on est à une moyenne de 4 000 € du m2, loin des prix parisiens. Les appartements les plus chers se sont vendus à 5 500 €/m2. Lyon est une bonne affaire. On peut se loger au Carré de Soie pour 2 500 €/m2

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire